Sommaire

Soigner un torticolis

Téléchargez cette fiche gratuite au format pdf

  • Rédigé par des professionnels
  • Un accompagnement étape par étape
  • La liste de matériel si nécessaire
Télécharger la fiche

 

Le torticolis est une contracture douloureuse des muscles du cou. Les douleurs sont parfois telles qu'il est impossible de garder la tête droite. Le plus souvent, le torticolis est bénin et les douleurs disparaissent en quelques jours. Il n'est pas forcément nécessaire de consulter un médecin. Voici comment soigner un torticolis.

1. Prévenez les torticolis

Contracture bénigne mais douloureuse et handicapante, si vous êtes régulièrement sujet aux torticolis, plusieurs choses sont à tester en prévention.

Musclez vos cervicales

Pour prévenir les torticolis, il est bon d’entretenir votre musculature cervicale avec des exercices simples à répéter 2 à 3 fois par semaine :

  • Posez votre main sur le front et poussez avec votre tête contre la résistance de votre main.
  • Maintenez cette position 10 secondes puis relâchez.
  • Effectuez l'exercice 10 fois de suite.
  • Posez votre main sur la tempe droite et poussez avec votre tête contre la résistance de votre main.
  • Maintenez la position 10 secondes puis relâchez.
  • Effectuez l'exercice 10 fois de suite.
  • Effectuez les mêmes gestes en posant votre main sur la tempe gauche.

Adoptez de bonnes postures

Adoptez des attitudes de la tête et du cou appropriées dans les tâches quotidiennes :

  • Adaptez votre poste de travail à l'écran.
  • La hauteur de l'écran de l'ordinateur doit être au niveau des yeux.
  • Vous devez être confortablement assis, la nuque droite.
  • Dormez à plat dos sans oreiller ou sur le coté afin d'éviter les contraintes en flexion du cou.
  • En voiture, réglez vos appuis-tête à la bonne hauteur.
Consulter la fiche pratique Ooreka

2. Soignez un torticolis une fois installé

Dans la majorité des cas, le torticolis cédera tout seul en moins de 48 heures. Pour vous soulager en attendant, adoptez la bonne attitude.

Immobilisez votre cou

Pour diminuer les douleurs et la contracture, mettez au repos les muscles du cou :

  • Dans l'idéal, couchez-vous.
  • Ou alors évitez toute manipulation intempestive du cou. Pour cela, vous pouvez bloquer votre cou en portant par exemple un collier cervical (minerve).
  • Ne cherchez pas à faire des exercices d'assouplissement.

Privilégiez la chaleur et le repos

En cas de torticolis, il est possible, dans un premier temps, de limiter la douleur. Pour cela, on peut commencer par s'allonger en laissant la tête posée, éventuellement surélevée par un coussin, notamment si l'extension est douloureuse.

L'application de chaleur est généralement bénéfique et prendre un bain chaud (à 38 ou 39 °C) est susceptible de décontracter les muscles et d'atténuer quelque peu les douleurs. La chaleur, grâce à ses vertus relaxantes, diminue la contracture.

  • Appliquez du chaud sur votre cou : un gel chauffant, des compresses chauffantes, des patchs chauffants ou une bouillotte.
  • Utilisez un sèche-cheveux pour souffler de l'air chaud sur votre cou.
  • Prenez une douche chaude.

Calmez la douleur avec des médicaments

Le traitement du torticolis par la médecine est relativement classique une fois que les maladies graves et les traumatismes ont été exclus.

Le médecin peut prescrire, en fonction des cas :

  • des antalgiques (paracétamol, aspirine) afin de soulager la douleur ;
  • des anti-inflammatoires (non stéroïdiens) pour réduire l'inflammation ;
  • des myorelaxants destinés à détendre les muscles (depuis le 2 janvier 2018, ceux à base de thiocolchicoside ne sont plus remboursés) ;
  • des pommades ou des crèmes antalgiques à appliquer en massages ;
  • des séances de mésothérapie.

Le port d'une minerve (collier rigide) est régulièrement conseillé pour soulager l'appui, éviter les mouvements brusques et favoriser la rémission.

Penser à l'homéopathie

Le traitement homéopathique du torticolis consiste à atténuer la douleur musculaire. Pour cela, on prendra 3 granules 3 fois par jour de :

  • Arnica en 9 CH ;
  • Actea Racemosa en 9 CH ;
  • Bryonia en 9 CH ;
  • Lachnantes en 9 CH : il s'agit du remède homéopathique spécifique au torticolis.

En cas de torticolis spasmodique, prendre Natrum Muriaticum en 9 CH.

3. Autres solutions contre le torticolis

Ostéopathie et torticolis

Comme dans le cadre du lumbago, l'ostéopathe tient compte de l'ensemble des structures susceptibles d'interagir avec le cou, notamment pour éviter les récidives. Les régions investiguées sont en priorité :

  • le crâne (sphère de travail de prédilection des ostéopathes) ;
  • le thorax (en raison des liens via le muscle SCOM) ;
  • le bassin et les vertèbres lombaires (lien duremérien) ;
  • les reins (lien embryologique entre les reins et les vertèbres cervicales).

Médecines alternatives

Chez les adultes, il est aussi possible d'effectuer des massages avec du baume du tigre dont la composante principale est le camphre : l'action chauffante aura un effet relaxant sur les muscles tendus.

La chromothérapie permet également d'obtenir de bons résultats en quelques minutes à peine : elle est pratiquée par certains thérapeutes naturopathes.

Le décodage biologique permet quant à lui de comprendre l'origine émotionnelle du torticolis :

  • une chose qu'on souhaite faire et qu'on ne fait pas (le cou fait le lien entre la tête qui veut et le corps qui exécute : s'il ne le fait pas, il y a un schisme) ;
  • une chose qu'on s'empêche d'accepter (si le cou est bloqué en flexion/extension on ne peut pas dire oui de la tête) ;
  • d'une chose qu'on n'arrive pas à refuser (si le cou est bloqué en rotation, on ne peut pas dire non de la tête).
Lire l'article Ooreka

4. Consultez un médecin si nécessaire

Contactez le service médical d'urgence (15 ou 112) dans les cas suivants :

  • Vous avez de la fièvre.
  • Vous avez des maux de tête.
  • Vous avec des vertiges.
  • Vous avez des vomissements.
  • La lumière vous gêne.
  • Vous avez des troubles de la vue.
  • Vous avez une faiblesse musculaire dans un membre.
  • Vous avez des troubles de la parole.
  • La douleur est apparue à la suite d'un traumatisme important (coup du lapin par exemple).

Consultez un médecin dans la journée si :

  • La douleur est survenue après un traumatisme bénin.
  • Le torticolis survient chez un enfant.

Consultez un médecin dans les jours qui viennent si :

  • Les douleurs vous empêchent de dormir.
  • Les douleurs ne diminuent pas ou s'aggravent après 48 à 72 heures d'automédication.
  • Le torticolis dure depuis plus de 8 jours.
  • La douleur descend dans un bras.
  • Vous faites des torticolis fréquemment et vous n'avez jamais consulté.

Materiel nécessaire pour soigner un torticolis

Imprimer
Antalgiques (paracétamol)

Antalgiques (paracétamol)

À partir de 1,90 €

Bouillotte

Bouillotte

À partir de 5 €

Minerve

Minerve

10 € environ