La scoliose

Écrit par les experts Ooreka

La scoliose touche entre 1 et 3 % des enfants (avec des stades très différents).

Les causes du mal de dos sont assez diverses : hernie discale, scoliose, mal de dos musculaire, grossesse, stress, voiture, ordinateur, etc.

Qu'est-ce que la scoliose ?

La scoliose est une déformation de la colonne vertébrale qui peut apparaître lors de la croissance (déformation de la courbure rachidienne).

2 types de scoliose

On distingue deux types de scoliose d'évolution différente :

  • la scoliose dite « idiopathique » ou sans cause, la plus fréquente (environ 70 % des cas) ;
  • la scoliose dite « secondaire » qui peut avoir pour origine une tumeur, un traumatisme, etc.

Les conséquences de la scoliose idiopathique

Les conséquences de la scoliose varient en fonction de l'intensité et de la prise en charge thérapeutique.

Les principales conséquences de la scoliose idiopathique sont :

  • des douleurs au niveau du rachis (colonne vertébrale) ;
  • une gêne respiratoire si la scoliose est importante ;
  • une déformation inesthétique du dos.

Quand et comment traiter la scoliose ?

La scoliose doit être prise en charge le plus tôt possible.

Une fois la croissance terminée, il n'est plus possible d'agir sur l'évolution de la courbure rachidienne.

Les différents traitements proposés selon la gravité de la scoliose sont :

  • La kinésithérapie : correction des mauvaises postures, musculation spécifique, développement de la cage thoracique, etc.
  • Le port d'un corset adapté : possible correction des déformations existantes et surtout stabilisation de l'évolution de la scoliose.
  • La chirurgie : réservée aux scolioses graves ou secondaires, elle se pratique en fin de croissance.

À noter : certains sports sont à proposer de façon préférentielle aux enfants atteints de scoliose : ce sont tous les sports dits d'extension comme le volley-ball ou le basket.

Bon à savoir : à compter du 1er novembre 2017, le tarif de la consultation pour la prise en charge d'une scoliose passe à 46 €, celle-ci étant considérée comme « complexe ». Elle est remboursée à hauteur de 70 % pour la part prise en charge par l'assurance maladie obligatoire et de 30 % pour la part prise en charge par l'assurance maladie complémentaire.

Besoin de mutuelle santé? Comparez les tarifs gratuitement

Comparer les mutuelles

Pour aller plus loin



Tatie Jeanine n’aura plus le dernier mot

En vous inscrivant, profitez en exclu de nos services gratuits :

(Promis, on ne vous spammera pas)

OK
Surveillez votre boite mail, vous allez bientôt recevoir notre newsletter !