Sommaire

Votre bas du dos vous fait souffrir ? Cette gêne qui survient lorsque vous vous mettez à marcher peut provenir d’un rétrécissement du canal lombaire.

Voyons ensemble ce qu'il faut savoir concernant le canal lombaire et quels sont les symptômes, les causes et les traitements liés à un canal lombaire étroit.

Canal lombaire étroit : de quoi s'agit-il ?

Appelé aussi sténose lombaire ou encore syndrome de la queue de cheval, le canal lombaire étroit désigne un rétrécissement du canal lombaire, situé au centre des vertèbres lombaires :

  • dans le canal lombaire cheminent les racines nerveuses lombaires et sacrées issues de la moelle épinière ;
  • l’ensemble forme un volumineux paquet de racines nerveuses, que l’on nomme queue de cheval et qui va innerver les membres inférieures ;
  • quand il est rétréci, les racines nerveuses se retrouvent compressées et cela peut provoquer des troubles dans la partie basse du corps.

Pour mieux comprendre, rappelons que la colonne vertébrale est composée de vertèbres qui sont empilées les unes sur les autres :

  • elles sont reliées entre elles par un disque intervertébral cartilagineux, qui permet d’éviter les frottements et de réduire les chocs ;
  • chaque vertèbre présente un trou dans sa partie postérieure, appelé canal rachidien et qui protège les structures nerveuses (la moelle épinière).

Il existe aussi le canal cervical étroit, qui concerne la partie haute de la colonne vertébrale.

Symptômes liés au canal lombaire étroit

Une personne ayant un canal lombaire étroit souffre peu au repos, mais la douleur se réveille lors d’un mouvement. Les signes d’un canal lombaire étroit sont nombreux :

  • des douleurs dans les lombaires ;
  • des sciatiques à répétition ;
  • des problèmes sphinctériens dans certains cas ;
  • une gêne à la marche : la douleur survient au bout de 100 ou 1 000 mètres de marche, la personne est obligée de s’arrêter et de se pencher en avant, de s’appuyer contre un mur ou de s’asseoir pour faire passer la douleur.

Canal lombaire étroit : quelles en sont les causes ?  

Le canal rachidien dans la région lombaire peut se rétrécir avec l’âge. Mais dans l’immense majorité des cas, son rétrécissement est lié à l’arthrose. Parmi les nombreuses autres causes, citons notamment :

  • une hernie discale ;
  • un tassement des vertèbres ;
  • une fracture ;
  • des efforts trop importants ;
  • une infection ;
  • ou encore un cancer.

Canal lombaire étroit : traitements ?  

Pour soulager la douleur associée au rétrécissement du canal lombaire, le médecin peut proposer :

  • des antalgiques ;
  • des anti-inflammatoires ;
  • une injection de corticoïdes ;
  • une infiltration de corticoïdes, sous contrôle radiologique.

Si la gêne est trop importante et qu’elle entraîne une perte d’autonomie, le médecin peut proposer une chirurgie. Il s’agit de couper une partie des vertèbres lombaires pour soulager la moelle épinière, et plus précisément la partie postérieure des vertèbres appelées lames lombaires.

On parle de laminectomie ou de recalibrage lombaire. L’intervention a lieu sous anesthésie générale.

Ces pros peuvent vous aider