Sommaire

Notre colonne vertébrale présente naturellement des courbes. Mais celles-ci ne doivent pas être trop prononcées sous peine d'entraîner une hyperlordose. Faisons le point sur les causes et les symptômes de cette déformation qui peut s’accompagner de manifestations douloureuses.

Lordose : une cambrure excessive aux multiples causes

La lordose désigne la cambrure de la colonne vertébrale vers l'intérieur du corps. Celle-ci est visible au niveau de deux zones :

  • Les sept vertèbres du cou : on parle de lordose cervicale.
  • Les cinq vertèbres au bas du dos : on parle de lordose lombaire, qui correspond au « creux » des reins.

L’hyperlordose se manifeste lorsque les cambrures sont trop marquées.

Déséquilibre musculaire : une cause fréquente d’hyperlordose

L'hyperlordose est associée à une bascule du bassin vers l'avant (antéversion), ce qui creuse les reins, bombe les fesses et fait ressortir un ventre proéminent. Celle-ci peut ainsi résulter d'un mauvais équilibre musculaire qui se produit :

  • Lorsque les muscles qui permettent de fléchir la hanche et les muscles érecteurs de la colonne vertébrale (le psoas-iliaque et le droit fémoral) sont trop toniques.
  • Lorsque les muscles fessiers et les ischio-jambiers, situés à l'arrière de la cuisse, ainsi que les abdominaux, sont au contraire trop faibles.

Certaines pathologies peuvent causer des hyperlordoses

La posture et l’équilibre musculaire ne sont pas les seules causes d’une hypercambrure. Certaines hyperlordoses sont provoquées par des pathologies :

  • des chondrodysplasies, qui affectent le développement des os et du cartilage, responsables du nanisme ;
  • le spina-bifida, une malformation de la colonne vertébrale ;
  • des maladies neuromusculaires, comme les myopathies.

Symptômes de la lordose

L'hyperlordose lombaire est fréquente en période de préadolescence et se corrige le plus souvent spontanément à mesure que la sangle abdominale se renforce. Mais elle peut également avoir des conséquences à moyen et long termes :

  • Une hyperlordose peut s'accompagner de manifestations douloureuses, car la partie arrière des vertèbres est comprimée, ce qui peut pincer des nerfs.
  • Elle favorise également le développement d'une arthrose précoce.
  • Une hyperlordose des cervicales, au-delà des douleurs ressenties au niveau du cou (cervicalgie), peut occasionner des maux de tête.
  • De plus, ces déformations peuvent finir par déséquilibrer la silhouette et être disgracieuses.

Hyperlordose : comment la diagnostiquer et la soulager ?

Le diagnostic médical repose tout d'abord sur un examen visuel de la colonne vertébrale, lorsque le patient est debout et de profil. Le médecin recourt ensuite à la prise de clichés radiologiques de la colonne vertébrale pour affiner le diagnostic.

Lorsque le diagnostic est établi, la prise en charge de l'hyperlordose repose principalement sur de la kinésithérapie :

  • Le praticien va chercher à compenser le déséquilibre musculaire, en proposant à son patient des exercices pour renforcer la sangle abdominale et les muscles situés au bas du dos.
  • Des massages du dos et des manipulations permettent de soulager les douleurs.
  • La prise en charge doit être réalisée à un niveau global, pour éviter qu'un traitement localisé ne se solde par un déplacement du déséquilibre vers une autre région de la colonne vertébrale.

Certains médicaments antalgiques et anti-inflammatoires peuvent être prescrits en parallèle pour atténuer les douleurs.

Pour aller plus loin :

Ces pros peuvent vous aider