Laminectomie lombaire : quelles complications ?

Sommaire

La laminectomie lombaire, comme son nom plus ou moins terrifiant ne l'indique pas si vous n'êtes pas médecin, est une opération chirurgicale qui vise à libérer la pression exercée sur un nerf ou sur la moelle épinière. En gros, elle sert à vous débarrasser de ce satané mal de dos.

Le nerf ou la moelle épinière peuvent être comprimés pour diverses raisons : hernie discale, blessures, canal lombaire étroit, tumeurs, etc. Cette compression entraîne des douleurs plus ou moins constantes et handicapantes. La laminectomie n’est jamais proposée en première intention. Elle sera réalisée après l’échec des traitements médicamenteux.

Petits conseils pour prévoir les complications et savoir quand une telle opération peut s'avérer nécessaire.

Laminectomie lombaire : qu'est-ce que c'est exactement ?

La laminectomie consiste en :

  • une petite incision pratiquée dans la peau le long des lombaires et qui permet d'écarter les muscles pour dégager l'os ;
  • ensuite, on enlève une partie de la lame vertébrale (partie postérieure et latérale d'une vertèbre ) pour supprimer la pression exercée sur le nerf et/ou la moelle épinière.

Elle est pratiquée en cas de maux de dos réguliers pouvant provenir de hernies ou excroissances. La levée du phénomène de compression sur la colonne vertébrale peut en effet permettre une diminution ou abolition complète des symptômes.

Complications de la laminectomie lombaire

Comme pour tout acte de chirurgie, des complications peuvent survenir suite à l’opération :

  • Des complications liées à l’anesthésie : une réaction allergique par exemple. Une visite pré-opératoire avec l’anesthésiste permet en général d’anticiper ce type de problèmes.
  • Des complications liées aux suites de l’opération :
    • si le patient ne reprend pas assez vite la marche, des caillots sanguins dans les jambes peuvent apparaître (phlébite d’un membre inférieur) ;
    • ces caillots peuvent remonter dans les poumons (embolie pulmonaire) ;
    • une difficulté à uriner (nécessitant un sondage urinaire) ou à reprendre un transit intestinal peuvent aussi survenir mais disparaissent en général assez vite.
  • Des complications liées à la cicatrice : la cicatrice doit être bien soignée et bien propre pour éviter toute infection.
  • Des complications liées aux médicaments : certaines personnes vont mal réagir à la prise de certains médicaments.
  • L’échec de l’opération : les douleurs persistent malgré le fait que le nerf et/ou la moelle épinière ne sont plus comprimés.

Cependant, la laminectomie est une opération qui n’est pas rare pour qui la pratique. Même si le résultat de cette opération n’est jamais garanti à l’avance, il est généralement d’un bon pronostic.

Pour enfin se débarrasser du mal de dos :